Immobilier, les conseils de Stéphane Plaza pour vendre vite et bien

La rebond du marché immobilier en 2016 peut faire espérer des transactions rapides et des négociations minimales. Décryptage et conseils, avec Stéphane Plaza

Le marché immobilier a retrouvé le sourire : le nombre de transactions s’est élevé de 9% en 2016, pour un prix moyen en hausse d’environ 5%, selon les derniers chiffres des Notaires de France. De quoi laisser espérer à tous ceux qui cherchent à vendre leur maison ou leur appartement la possibilité de réaliser une très bonne affaire en quelques jours ? Ne nous emballons pas… Vendre vite et cher, c’est peut-être possible pour une minorité de biens idéalement placés, dans des zones très recherchées. « En dehors de ces cas exceptionnels, on peut espérer vendre dans un délai raisonnable (3 mois) et au meilleur prix. C’est déjà bien… Car si l’on veut aller plus vite que le marché, on risque de devoir brader », explique Stéphane Plaza. La bonne nouvelle, c’est que le contexte favorable semble vouloir durer. « L’année 2017 a très bien démarré. Sur certains marchés très recherchés, comme Paris, on commence même à constater une relative rareté des biens disponibles, ce qui favorise la hausse des prix. Il faut dire que l’on sortait de huit années difficiles. »

Faites une évaluation réaliste
Pour mettre en vente son appartement ou sa maison, il faut commencer par l’évaluer. Sur ce point, la première erreur à éviter, c’est d’estimer son bien en fonction du coût d’un prochain achat. « On ne peut pas dire : « mon appartement ou ma maison vaut tant, parce que c’est ce dont j’ai besoin pour acheter un autre bien. Or cela arrive parfois… » Bien sûr, il n’est pas facile d’évaluer objectivement la valeur de son bien lorsque l’on est vendeur. « L’agent immobilier est là pour donner une vision réaliste du marché. Il fondera son estimation sur les prix des biens qui se sont vendus, par sur les prix affichés par les vendeurs ! »

Aidez-vous d’une grille de lecture précise
Pour trouver le juste prix, il faut commencer par comparer avec des biens similaires qui se sont vendus à proximité, dans l’immeuble, dans la rue, et considérer tous les éléments qui caractérisent le bien – étage ou rez-de-chaussée, travaux à prévoir… « Bien sûr, une cuisine équipée de qualité, une terrasse, une bonne exposition, une maison de plain-pied, des charges contenues sont des plus. A l’inverse, un agencement atypique, par exemple avec des pièces en enfilade, ou des nuisances sonores, sont des moins. Tous ces éléments ont un impact sur le prix du bien, et l’agent immobilier a les éléments pour procéder à un chiffrage fiable et précis… dès lors qu’il visite le bien. Une estimation au téléphone, par contre, cela n’existe pas ! »

Entreprenez des travaux… si nécessaire
Un mur décrépi, une installation électrique antédiluvienne… Certaines mises à niveau s’imposent d’elles-mêmes si l’on ne veut pas faire fuir les acheteurs, ou recevoir des offres très basses. « En dehors de cela, rien n’est indispensable. Bien sûr, il est plus facile de vendre un appartement sans faire de travaux, voire de proposer un plateau nu, à aménager complètement, en centre ville. Alors qu’en zone périphérique, mieux vaut proposer un bien impeccable. Mais ce qui compte avant tout, c’est que le que le prix demandé soit en adéquation avec l’état du logement. » Avant de se décider, il faut donc mettre dans la balance le coût des travaux et ce que l’on peut en retirer dans le prix de vente. Sur ce point également, l’agent immobilier est là pour conseiller le vendeur. « Dans tous les cas, ce qui est sûr, c’est que des travaux de réaménagement permettent de vendre plus vite. Et le temps, c’est de l’argent… »

Envisagez le home staging, réel ou virtuel
Une déco neutre et minimaliste, qui met en valeur volumes et luminosité : le home staging vise à dépersonnaliser le logement pour permettre à l’acheteur de s’y projeter plus facilement. Alors, on vire tout ? « C’est utile pour mettre en valeur la ou les pièces les plus importantes, et se donner des chances de vendre plus vite. Mais pour d’autres pièces, on peut se contenter d’un home staging virtuel, en 3D. Certains logiciels permettent de visualiser parfaitement les aménagements possibles (ouvrir un mur, rajouter une pièce, apporter plus de lumière…), et les agences proposent de plus en plus cette solution. Il faut se donner le temps de la réflexion avant de réaliser des aménagements importants. En tout cas il n’est pas nécessaire de refaire toute la déco. Cela marche aussi, bien sûr, mais c’est une opération lourde et coûteuse. » Retrouver ici les conseils de Home staging de Sophie Ferjani.

….

En savoir plus sur http://www.femmeactuelle.fr/actu/vie-pratique/immobilier-stephane-plaza-vendre-vite-bien-37231

Par Rédaction Femme Actuelle - 03 mars 2017 - femmeactuelle.fr
Visuel ©Istock/ Getty Images et Julien Knaub / M6

Pour plus d’information : Finance SAS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s